Comment se restaurer à la Saint Vincent Tournante ?

Comment se restaurer à Saint Vincent tournante

La restauration lors de la fête de la Saint Vincent Tournante

À la Saint Vincent Tournante, le manger n’est pas en reste.
Chaque année, des personnes s’investissent pleinement au sein de la commission restauration de la fête.

En effet, les statistiques évaluent le nombre de participants qui mangent sur place entre 15 % à 20 % du total des participants.
Si le pourcentage n’est pas énorme, cela représente tout de même des dizaines de milliers de bouches à nourrir quand on considère l’assistance moyenne du weekend !

L’organisation prévoit généralement des kiosques répartis dans tout le village hôte où des tickets sont en vente.
Ces tickets servent de monnaie d’échange pour déguster du vin ou pour manger.
La nourriture préparée dépend du village qui organise la fête et du thème que celui-ci veut donner à la fête.

Quelques exemples de restauration – Saint Vincent Tournante 2011

Le 29 et 30 Janvier 2011, le village de Corgoloin organisait la fête.
Pour l’occasion, chacun des huit quartiers du village représentaient une région particulière de France.

Ainsi les régions Bourgogne, Auvergne, Bretagne, Nord-Pas-De-Calais, Normandie, Rhône-Alpes, les DOM-TOM, et l’île de France étaient mises à l’honneur.

Dans chaque quartier, des tentes étaient installées pour que les personnes puissent échanger leurs tickets contre de la nourriture.
Les aliments proposés étaient propres à chaque quartier et à chaque identité de la région représentée.

Par exemple, le quartier symbolisant la région Bourgogne proposait des escargots bourguignons.

Le quartier « Bretagne » présentait des huitres, le quartier Nord-Pas-De-Calais offrait des frites fricadelles et le secteur DOM-TOM avait préparé du colombo de poulet.

Quelques exemples de restauration – Saint Vincent Tournante 2018

Le 27 et 28 Janvier 2018, le village de Prisse organisait la fête. Seize points de restauration étaient répartis dans le village.

Leurs horaires d’ouverture correspondaient à ceux des caveaux, soit de 11h à 17h le samedi, et de 10h à 17h le dimanche.
La plupart proposait des plats traditionnels de Bourgogne mais certains présentaient également quelques autres spécialités.

De nombreux acteurs locaux avaient ainsi préparé des planches de charcuterie, des hamburgers charolais ou des huitres.
À la salle des fêtes, on affichait un menu constitué de bœuf grillé accompagné de frites, avec un éclair au chocolat en guise de dessert.

Différents clubs locaux de sport ont également mis la main à la pâte en propose des stands de saucisse, merguez, échines de porcs, gaufres, crêpes, paninis au Nutella…

En plus des restaurants qui avaient préparés des menus spéciaux pour l’occasion, deux food trucks étaient présent également.
Ils proposaient toute sorte de mets, tels que les escargots de bourgogne, œufs en meurette, bœuf bourguignon, fritures d’ablettes…

Le banquet institutionnel

La fête ne pourrait être complète sans l’organisation d’un banquet. Deux types de banquets sont organisés.

Tout d’abord il y a le banquet institutionnel, rassemblant uniquement les membres de chaque confrérie. Ce banquet est organisé par la confrérie des chevaliers du Tastevin et est organisé chaque année dans le cadre magnifique du château du Clos de Vougeot, quel que soit le village organisateur.

Le banquet traditionnel

Mais il y a également un banquet plus « populaire » qui est, cette fois, ouvert à tout le monde.

Ce banquet prend la forme d’un repas généralement gastronomique. Suivant le type de repas proposé, le ticket d’entrée peut aller jusqu’à 200 euros par personne.

Organisé pour le déjeuner ou le diner, le repas est accompagné de musiques et de chansons issus du folklore bourguignon. L’ambiance se veut toujours bon enfant.

Par exemple, en 2019 à la Saint Vincent Tournante de Vézelay, un grand banquet a été organisé dans le village. 700 places étaient disponibles à la vente au prix unitaire de 150 euros (incluant le vin).

Le repas a été imaginé de manière à célébrer la gastronomie de la Bourgogne. Pour l’occasion, quatre grands chefs cuisiniers ont travaillé sur le repas. Les places pouvaient être réservées en ligne.