Les grands crus de Bourgogne

Les grands crus de Bourgogne

L’appellation grands crus

Les vins classés grands crus correspondent aux vins d’Appellation Origine Contrôlée (AOC).
Pour bénéficier de cette appellation, la parcelle doit bénéficier d’un sol riche, d’un microclimat et d’une exposition privilégiée.

L’appellation figure sur la bouteille et confirme que la production répond à des normes très strictes. Chaque année, les moyens de production de ces vins sont examinés pour vérifier leur conformité avec l’appellation.

Les grands crus de Bourgogne en quelques chiffres

L’appellation couvre 12 villages en Bourgogne répartis en trois régions : côte de Beaune, côte de Nuits et Chablis.

Elle concerne 33 domaines viticoles. L’ensemble de leur surface s’étale sur un total 560 hectares.

Comparé aux 30 000 hectares de l’ensemble des autres vignobles de Bourgogne, l’appellation rappelle sa rareté.
La production est estimée à plus de 21 000 hectolitres soit presque 3 millions de bouteilles.
Cela ne représente que 1,5% de la production total de Bourgogne.

Les grands crus (blancs) chablisien

Chablis est un village situé à 16 km d’Auxerre dans le département de l’Yonne, et il a donné son nom à l’appellation chablis grand cru.Le cépage est le Chardonnay.

Cette appellation est suivie parfois du nom du climat (parcelle de terre délimitée qui bénéficie de conditions géologiques et climatiques spécifiques) : Blanchots, Bougros, Grenouilles, les Clos, Les Preuses, Valmur, Vaudésir.
Sur une superficie de 5100 hectares, plus de 770 000 bouteilles sont produites chaque année.

Les grands crus (rouges) de la côte de Nuits

Six villages sont concernés par cette appellation.
Tout d’abord le village de Gevrey-Chambertin qui se situe à 15 km de Dijon dans le département de la Côte-d’Or.

Les appellations sont les suivantes (cépage Pinot noir) : Chambertin, Chambertin-clos de Bèze, Charmes-Chambertin, Chapelle-Chambertin, Griottes-Chambertin, Latricières-Chambertin, Mazis-Chambertin et Ruchottes-Chambertin et Mazoyères-Chambertin.
Cette dernière est la plus petite des productions : elle est récoltée uniquement sur 73 hectares, et seulement 10 000 bouteilles sont produites par an.

Le village de Morey St Denis à 17 km de Dijon dans le département de la Côte-d’Or possède cinq appellations grands crus (cépage Pinot noir) : Bonnes Mares, Clos de la Roche, Clos de Tart, Clos des Lambrays et Clos St Denis.

Toujours dans le département de la Côte-d’Or, on trouve le village de Chambolle-Musigny qui possède deux appellations grands crus : Bonnes Mares et Musigny. Cette dernière existe également en vin blanc en très petite production (10 fois moins que la production de rouge).

À 19km de Dijon, le village de Vougeot, possède une appellation grand crus, le Clos de Vougeot.

Le village de Vosne-Romanée possède six appellations grands crus (cépage Pinot noir) dont la très fameuse Romanée-Conti.
Exclusivement produite dans le domaine de la Romanée-Conti, ce vin fait partie des vins les plus chers au monde avec seulement 5000 bouteilles produites chaque année.

Viennent également s’ajouter La Romanée, La Tache, Richebourg, La Grande Rue et la Romanée-St-Vivant.
Enfin, le Village de Flagey-Echezeaux a deux appellations grands crus qui sont Echezeaux et Grands Echezeaux.

Les grands crus (rouges) de la côte de Beaune

L’appellation grand cru Corton est présente dans trois villages (cépage Chardonnay) : Ladoix-Serrigny, Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses. De cépage Chardonnay, les parcelles ont une superficie totale de 173 hectares et plus de 23 000 bouteilles sont produites chaque année.

Les grands crus (blancs) de la côte de Beaune

Les villages de Ladoix-Serrigny, d’Aloxe-Corton et de Pernand-Vergelesses possèdent le grand cru Corton et Corton-Charlemagne, issus du cépage Chardonnay.

Le village de Puligny-Montrachet possède quatre appellations grands crus (cépage Chardonnay) : Montrachet, Chevalier-Montrachet, Batard-Monrachet et Bienvenues-Batard-Montrachet.

Enfin le village de Chassagne-Montrachet possède également les appellations grands crus Montrachet et Batard-Montrachet. À cela vient s’ajouter celle de Criots-Batard-Montrachet.